Accueil  Articles   Contact    Je suis inscrit
                 M’inscrire dans ay&a


Articles

Le Yoga à l'école, c'est officiel interview - SY n° 143
L’ascèse, provocation ou solution ? Tradition - SY n° 129
Joao De Deus : "Je ne guéris personne...." Dossier - SY n° 129
Les Frankenstein du yoga Carte blanche à - SY n° 128
Tradition et modernité Carte blanche à - SY n° 129
L'affaire du New York Times SY 126 - Evénement - SY n° 126
Christian pisano. Postures et vacuité SY n°126 interview - SY n° 126
Un hommage à Krishnamacharya Tradition sy n°125 - SY n° 125
Maurice Daubard, l'Homme "Toumo" SY 124 - SY n° 124
Shaheeda, une rebelle chez les pachtounes SY124 - SY n° 124
Margarita Jaramillo, embauchée par l’univers en vue - SY n° 121
CARTE BLANCHE A GIORGIO CAMMARATA Le seva Carte blanche - SY n° 121
Kharikhola dans l’Everest evenement - SY n° 121
Monsoto poursuivi pour biopiraterie billet - SY n° 120
Le yoga, ses bases, son secret, et quelques idées fortes dossier - SY n° 120
Bhoga Yoga, le Yoga de l’Accomplissement tradition - SY n° 120
Deepak Chopra, le cantique du quantique en vue - SY n° 119
Michka : l’expansion intérieure dossier - SY n° 119
Festival de l’Inde en Poitou evenement - SY n° 119
Le mouvement des vagues, du corps, et de l’esprit lieu du yoga - SY n° 119
Yoga transformation et transmission dossier - SY n° 118
Romeo et Juliette au Bengale Evenement - SY n° 118
Frédéric Lenoir, le goût de transmettre En vue - SY n° 117
Yoga tibétain Tradition - SY n° 117
Un guru à Paris Evenement - SY n° 117
Eva Ruchpaul, le goût de s’émerveiller en vue - SY n° 116
pour le japon avec à babakar khane et amma carte blanche - SY n° 116
La folie du yoga nidra dossier - SY n° 116
La mort au salon evenement - SY n° 116
Joseph Meli, pionnier de la graine germée dossier - SY n° 115
Emotion -Eric Baret tradition - SY n° 115
L’arrivée des yogas made in U.S.A. evenement - SY n° 115
la présence du yoga dans notre société satsang - SY n° 115
Maja Cardot, le yoga du faire en vue - SY n° 110
médecines chinoises dossier - SY n° 114
Les avatars du yoga en Amérique évenement - SY n° 114
Le yoga des femmes lieu du yoga - SY n° 114
Olivier Clerc, une hygiène du coeur en vue - SY n° 113
François Brousse son yoga de libération eveilleur - SY n° 113
La grande relaxation tradition - SY n° 113
Yves Mangeart nous a quittés evenement - SY n° 113
Chamanisme du 3ème millénaire billet d'humeur - SY n° 112
le yoga de la non dualité en vue - SY n° 112
Lalla poète mystique du Cachemire carte blanche à - SY n° 112
Le yoga peut-il servir à la guérison ? Satsang - SY n° 111
Mal de dos, rage de dents... Thérapie - SY n° 111
La saison du scorpion Carte blanche à - SY n° 111
Ressources de la méditation selon J. Castermane Carte blanche à - SY n° 109
vibrations planétaires Evènement - SY n° 109
I. Clerc publie "Petit X" En vue - SY n° 109
l'antigymnastique Dossier "education somatique" - SY n° 109
Yoga et psychologie de M. Flak Satsang - SY n° 108
Qui a peur de qui ? Edito - SY n° 108
Krishnamurti Evènement - SY n° 108
L’obsession de la santé parfaite Tradition - SY n° 107
S’auto guérir par la yoga thérapie Thérapie - SY n° 107
Dépression et yogathérapie Dossier "Yoga et Dépression - SY n° 106
Fenêtre sur l'art Evènement - SY n° 106
Don Miguel Ruiz, la connaissance Toltèque En vue - SY n° 104
Hormone et yoga, l'alternative naturelle Thérapie - SY n° 104
Le Sama’a des derviches Dossier 'La danse' - SY n° 103
Médecine quantique la révolution Thérapie - SY n° 103
Yoga scolaire en EPS Dossier "Yoga à l'école" - SY n° 102
Disparition de Swami Satyananda Saraswati Evènement - SY n° 102
La fonction Social du Yoga par M. Flak Carte blanche à - SY n° 102
Prana et haute densité nutritionnelle Dossier - SY n° 101
Où la parole du Maître rejoint la poésie avec Fabrice Midal SY En vue - SY n° 100
L’anatomie à travers le mouvement avec Blandine Calais-Germain SY dossier Anatomie - SY n° 99
YOGA ET RELAXATION Satsang - SY n° 99
Diane Long, Vanda Scaravelli et Krishnamurti Tradition - SY n° 99
Paris Yoga vient de sortir L'évènement du mois - SY n° 98
Baptiste Marceau Entretien - SY n° 98
Bernard BOUHERET Sei Shiatsu entrevue - SY n° 96
Nous pouvons nous dépolluer. Interview de G.E. Seralini Dossier : "De l'herboristerie à l'écomédecine" - SY n° 94
YOGA ET ÉCOLOGIE Carte Blanche à Swami paratma - SY n° 94
Karma Yoga, l'instant présent-François Roux Tradition - SY n° 91
Baptiste MARCEAU, la transmission Entrevue - SY n° 91
Yoga et cancer du sein de la rubrique Actualités - SY n° 94
Rencontre avec Jacqueline Merville En vue - SY n° 122
Carte blanche à Chögyal Namkhaï Norbu Carte blanche à - SY n° 122



     
  Extrait SY n° 113 Janvier 2010 rubrique tradition
Par Yogi Andre ji (André Riehl)



La grande relaxation

Du sens de la mort dans la tradition du Nidrâ Yoga : un point de vue non ordinaire.



... L’idée de la mort, une croyance parmi d’autres
Le Nidrâ Yoga est une démarche concrète d’exploration dans le lien situé entre deux situations distinctes de notre vie, mais il est également un outil permettant de vérifier s’il existe véritablement quelque chose dans la vie en général que l’on puisse qualifier
de radicalement final ou fini.
Sur le plan superficiel des apparences, bien évidemment les objets matériels ont une fin en soi dès lors qu’ils cessent d’exister. Un vase brisé n’est plus un vase, un corps sans respiration n’est plus un corps vivant.
Cela dit, pouvons nous limiter la définition d’un être vivant à l’existence exclusive de son corps ? Que sommes nous réellement, qui sommes nous ?
Le Nidrâ Yoga propose une réponse à cette immense question de la réalité de notre vie. Il affirme que ce que nous sommes est le mouvement même de la vie, qu’il n’existe rien de tel qu’une identité déterminée qui pourrait clamer une quelconque particularité
qui la définirait. Que, dans la profondeur de l’être, nous ne sommes rien d’autre qu’une expression de cette vie même, de ce mouvement sans début ni fin, cette dynamique de l’éternité.
En d’autres termes cette idée que quelque chose puisse prendre fin est un mythe. Rien jamais n’atteint sa finitude. Toute chose, à chaque instant, est parcourue par un état de transformation sans commencement ni fin.
Lorsque cela est ressenti et vécu avec netteté, il ne reste alors plus aucune place pour la crainte ou la peur de mourir. Car la vraie question à l’égard de la mort n’est pas le fait de la mort en soi. La question qui se pose est : pouvons nous faire face à la mort sans crainte, sans peur? Pouvons-nous en tant qu’êtres humains considérer la beauté de ce grand mystère qu’est la mort sans tenter de lui donner un quelconque sens ou une signification qui créditerait la vie elle-même ? Pourrions-nous vivre nos routines quotidiennes
avec la sensation que cette mort est comme un ami très proche et très intime avec lequel nous avons à composer inéluctablement ? Et ainsi cesser de tenter d’expulser cette vérité imparable de nos vies. Parce qu’une autre réalité de la mort est le fait que nous savons avec certitude qu’elle se produira. Ce que nous ne savons pas est à quel moment elle arrivera. En réalité, la mort mise à part, nous ne pouvons être sûr de rien, ni de la succession des événements formant la trame de nos vies ni même si quelque événement aura lieu ou non. Seule la mort est une garantie à 100% .