Accueil  Articles   Contact    Je suis inscrit
                 M’inscrire dans ay&a


Articles

Le Yoga à l'école, c'est officiel interview - SY n° 143
L’ascèse, provocation ou solution ? Tradition - SY n° 129
Joao De Deus : "Je ne guéris personne...." Dossier - SY n° 129
Les Frankenstein du yoga Carte blanche à - SY n° 128
Tradition et modernité Carte blanche à - SY n° 129
L'affaire du New York Times SY 126 - Evénement - SY n° 126
Christian pisano. Postures et vacuité SY n°126 interview - SY n° 126
Un hommage à Krishnamacharya Tradition sy n°125 - SY n° 125
Maurice Daubard, l'Homme "Toumo" SY 124 - SY n° 124
Shaheeda, une rebelle chez les pachtounes SY124 - SY n° 124
Margarita Jaramillo, embauchée par l’univers en vue - SY n° 121
CARTE BLANCHE A GIORGIO CAMMARATA Le seva Carte blanche - SY n° 121
Kharikhola dans l’Everest evenement - SY n° 121
Monsoto poursuivi pour biopiraterie billet - SY n° 120
Le yoga, ses bases, son secret, et quelques idées fortes dossier - SY n° 120
Bhoga Yoga, le Yoga de l’Accomplissement tradition - SY n° 120
Deepak Chopra, le cantique du quantique en vue - SY n° 119
Michka : l’expansion intérieure dossier - SY n° 119
Festival de l’Inde en Poitou evenement - SY n° 119
Le mouvement des vagues, du corps, et de l’esprit lieu du yoga - SY n° 119
Yoga transformation et transmission dossier - SY n° 118
Romeo et Juliette au Bengale Evenement - SY n° 118
Frédéric Lenoir, le goût de transmettre En vue - SY n° 117
Yoga tibétain Tradition - SY n° 117
Un guru à Paris Evenement - SY n° 117
Eva Ruchpaul, le goût de s’émerveiller en vue - SY n° 116
pour le japon avec à babakar khane et amma carte blanche - SY n° 116
La folie du yoga nidra dossier - SY n° 116
La mort au salon evenement - SY n° 116
Joseph Meli, pionnier de la graine germée dossier - SY n° 115
Emotion -Eric Baret tradition - SY n° 115
L’arrivée des yogas made in U.S.A. evenement - SY n° 115
la présence du yoga dans notre société satsang - SY n° 115
Maja Cardot, le yoga du faire en vue - SY n° 110
médecines chinoises dossier - SY n° 114
Les avatars du yoga en Amérique évenement - SY n° 114
Le yoga des femmes lieu du yoga - SY n° 114
Olivier Clerc, une hygiène du coeur en vue - SY n° 113
François Brousse son yoga de libération eveilleur - SY n° 113
La grande relaxation tradition - SY n° 113
Yves Mangeart nous a quittés evenement - SY n° 113
Chamanisme du 3ème millénaire billet d'humeur - SY n° 112
le yoga de la non dualité en vue - SY n° 112
Lalla poète mystique du Cachemire carte blanche à - SY n° 112
Le yoga peut-il servir à la guérison ? Satsang - SY n° 111
Mal de dos, rage de dents... Thérapie - SY n° 111
La saison du scorpion Carte blanche à - SY n° 111
Ressources de la méditation selon J. Castermane Carte blanche à - SY n° 109
vibrations planétaires Evènement - SY n° 109
I. Clerc publie "Petit X" En vue - SY n° 109
l'antigymnastique Dossier "education somatique" - SY n° 109
Yoga et psychologie de M. Flak Satsang - SY n° 108
Qui a peur de qui ? Edito - SY n° 108
Krishnamurti Evènement - SY n° 108
L’obsession de la santé parfaite Tradition - SY n° 107
S’auto guérir par la yoga thérapie Thérapie - SY n° 107
Dépression et yogathérapie Dossier "Yoga et Dépression - SY n° 106
Fenêtre sur l'art Evènement - SY n° 106
Don Miguel Ruiz, la connaissance Toltèque En vue - SY n° 104
Hormone et yoga, l'alternative naturelle Thérapie - SY n° 104
Le Sama’a des derviches Dossier 'La danse' - SY n° 103
Médecine quantique la révolution Thérapie - SY n° 103
Yoga scolaire en EPS Dossier "Yoga à l'école" - SY n° 102
Disparition de Swami Satyananda Saraswati Evènement - SY n° 102
La fonction Social du Yoga par M. Flak Carte blanche à - SY n° 102
Prana et haute densité nutritionnelle Dossier - SY n° 101
Où la parole du Maître rejoint la poésie avec Fabrice Midal SY En vue - SY n° 100
L’anatomie à travers le mouvement avec Blandine Calais-Germain SY dossier Anatomie - SY n° 99
YOGA ET RELAXATION Satsang - SY n° 99
Diane Long, Vanda Scaravelli et Krishnamurti Tradition - SY n° 99
Paris Yoga vient de sortir L'évènement du mois - SY n° 98
Baptiste Marceau Entretien - SY n° 98
Bernard BOUHERET Sei Shiatsu entrevue - SY n° 96
Nous pouvons nous dépolluer. Interview de G.E. Seralini Dossier : "De l'herboristerie à l'écomédecine" - SY n° 94
YOGA ET ÉCOLOGIE Carte Blanche à Swami paratma - SY n° 94
Karma Yoga, l'instant présent-François Roux Tradition - SY n° 91
Baptiste MARCEAU, la transmission Entrevue - SY n° 91
Yoga et cancer du sein de la rubrique Actualités - SY n° 94
Rencontre avec Jacqueline Merville En vue - SY n° 122
Carte blanche à Chögyal Namkhaï Norbu Carte blanche à - SY n° 122



     
  Extrait SY n° 115 Mars 2011 rubrique evenement
Par isabelle clerc



L’arrivée des yogas made in U.S.A.

Yogalab, Beyoga, Rasa Yoga, autant de nouveaux centres qui font la part belle aux yogas anglo-saxons. Une autre façon de voir et de pratiquer, urbaine, intelligente, efficace, se coulant dans les impératifs du temps présent.



Peut-on aimer Mozart et Madonna ? Question. L’ambassadrice avec Sting du yoga à l’américaine exécute des postures sur scène et chante : « Je fais du yoga et du pilâtes parce que le cours est bourré de beaux mecs ». Outre Atlantique du moins, on veut avoir les superbes bras de Madonna et la pêche du prof de yoga sur qui on se projette.  Alors on se forme en payant 3000€ les 200 heures, et même 10000€ les 5 semaines en ce qui concerne le jivamukti, inspiré de l’ahstanga avec  une  facette artistique et spirituelle (www.jivamuktiyoga.com). Après quoi, l’on ouvre un centre et l’on réalise que l’on n’est plus dans Santosha, le contentement, parce que l’on ne gagne pas assez avec le loyer à payer, les charges etc…Alors, on forme à son tour des élèves qui se retrouveront dans la même situation. A Boulder dans le Colorado, il existe plus de mille professeurs et pas assez de salles pour enseigner : « On approche le yoga parce qu’on est complètement névrosés, dit le New yorkais Charley Bensusen qui, après s’être formé à l’Ashtanga et à l’Iyengar, enseigne à Paris à Rasa Yoga .
« Toi tu vis dans le 6° » (pas le 6° arrondissement mais le 6°chakra !), formule banale aux U.S.A., et qui prouve la percée du yoga. Les Etats-Unis comptent 20 millions de pratiquants. Le yoga y est un business qui ne fait pas directement ses bénéfices  sur les cours mais plutôt sur les dérivés, ateliers, livres, Cds, lignes de vêtements, et objets tels les zafus, les zabutons, les malas, les fuzens… Pamela Levy, la créatrice de Yogaconcept (http://www.yogaconcept.com/) est la première à importer des vêtements de yoga qui « de Los Angeles à New York, ont trouvé leur place dans la garde-robe des femmes ». Ces marques sont portées par les stars en vogue et elles ont l’avantage « d’être aussi bien adaptées à la vie de tous les jours qu’aux cours de yoga, pilâtes, danse et fitness ».
La perfection de la compétence en action
« L’idée américaine, ajoute Charley Bensusen est de parvenir à la pleine expression du moi et d’explorer sa relation au monde. Lèves-toi, bats-toi, saches ce que tu penses, connais tes désirs et tes peurs, engages-toi, ne t’enfuis pas. Les bons profs parlent de façon inspirée. Ils connaissent les textes traditionnels et ne sont pas dans le rejet de la vie. Il s’agit tout d’abord de mettre en place la précision dans la posture. Mais si on s’accroche à la seule technique, on risque de perdre la notion de l’écoute qu’Eric Baret a le don de si bien nous faire sentir. On va toujours plus loin, on va chercher ses limites et l’on voit si elles sont vraiment ses limites. C’est la perfection de la compétence en action. Chaque posture a son parfum, sa vibration énergétique. Le yoga devient l’union de l’intelligence et du désir : la tête tombe amoureuse du cœur et vice-versa. »
Les nouveaux centres urbains multiplient les formes de yoga. Chez Beyoga par exemple, plus d’une dizaine : ashtanga, power yoga,  acroyoga, anusara,  beyoga hatha, vinyasa flow, Iyengar, jivamukti, yoga vibes, gentle yoga, yin yoga, yin et yang yoga, beyoga alignement, yoga pour les enfants, pilâtes…Chacun peut y trouver sa résonnance. Marion Souleliac, enseignante à Paris, se souvient des formules yoga qu’elle a découvertes à New York : « Tu payes dix dollars et tu vas à tous les cours pendant une semaine. J’en faisais trois dans la journée, ce qui m’a permis de découvrir toutes sortes de yogas dont le mystérieux yin yang yoga ».
Alors Mozart ou Madonna ? Mais pourquoi faudrait-il choisir ? Le yoga a ce formidable pouvoir de s’adapter aux individus et aux circonstances. Quel que soit le bout par lequel on le prenne, il agit. A une époque où le matérialisme prime et ou l’accélération du temps conduit au stress, on a sans doute besoin à la fois de résultats rapides et de disposer d’une palette étendue de styles où puiser jusqu’à pouvoir façonner « son » propre yoga. Nous voici dans « Le matérialisme spirituel » dont Chögyam Trungpa pointait en son temps les périls. Isabelle Clerc.
Carnet d’adresses
Rasa Yoga rive gauche 21 rue St Jacques 75 005. Tél : 01 43 54 14 59 ...
Beyoga, 17 Rue Campagne Première, 75014 Paris. Tél : 01 40 47 67 63