Accueil  Articles   Contact    Je suis inscrit
                 M’inscrire dans ay&a


Articles

Le Yoga à l'école, c'est officiel interview - SY n° 143
L’ascèse, provocation ou solution ? Tradition - SY n° 129
Joao De Deus : "Je ne guéris personne...." Dossier - SY n° 129
Les Frankenstein du yoga Carte blanche à - SY n° 128
Tradition et modernité Carte blanche à - SY n° 129
L'affaire du New York Times SY 126 - Evénement - SY n° 126
Christian pisano. Postures et vacuité SY n°126 interview - SY n° 126
Un hommage à Krishnamacharya Tradition sy n°125 - SY n° 125
Maurice Daubard, l'Homme "Toumo" SY 124 - SY n° 124
Shaheeda, une rebelle chez les pachtounes SY124 - SY n° 124
Margarita Jaramillo, embauchée par l’univers en vue - SY n° 121
CARTE BLANCHE A GIORGIO CAMMARATA Le seva Carte blanche - SY n° 121
Kharikhola dans l’Everest evenement - SY n° 121
Monsoto poursuivi pour biopiraterie billet - SY n° 120
Le yoga, ses bases, son secret, et quelques idées fortes dossier - SY n° 120
Bhoga Yoga, le Yoga de l’Accomplissement tradition - SY n° 120
Deepak Chopra, le cantique du quantique en vue - SY n° 119
Michka : l’expansion intérieure dossier - SY n° 119
Festival de l’Inde en Poitou evenement - SY n° 119
Le mouvement des vagues, du corps, et de l’esprit lieu du yoga - SY n° 119
Yoga transformation et transmission dossier - SY n° 118
Romeo et Juliette au Bengale Evenement - SY n° 118
Frédéric Lenoir, le goût de transmettre En vue - SY n° 117
Yoga tibétain Tradition - SY n° 117
Un guru à Paris Evenement - SY n° 117
Eva Ruchpaul, le goût de s’émerveiller en vue - SY n° 116
pour le japon avec à babakar khane et amma carte blanche - SY n° 116
La folie du yoga nidra dossier - SY n° 116
La mort au salon evenement - SY n° 116
Joseph Meli, pionnier de la graine germée dossier - SY n° 115
Emotion -Eric Baret tradition - SY n° 115
L’arrivée des yogas made in U.S.A. evenement - SY n° 115
la présence du yoga dans notre société satsang - SY n° 115
Maja Cardot, le yoga du faire en vue - SY n° 110
médecines chinoises dossier - SY n° 114
Les avatars du yoga en Amérique évenement - SY n° 114
Le yoga des femmes lieu du yoga - SY n° 114
Olivier Clerc, une hygiène du coeur en vue - SY n° 113
François Brousse son yoga de libération eveilleur - SY n° 113
La grande relaxation tradition - SY n° 113
Yves Mangeart nous a quittés evenement - SY n° 113
Chamanisme du 3ème millénaire billet d'humeur - SY n° 112
le yoga de la non dualité en vue - SY n° 112
Lalla poète mystique du Cachemire carte blanche à - SY n° 112
Le yoga peut-il servir à la guérison ? Satsang - SY n° 111
Mal de dos, rage de dents... Thérapie - SY n° 111
La saison du scorpion Carte blanche à - SY n° 111
Ressources de la méditation selon J. Castermane Carte blanche à - SY n° 109
vibrations planétaires Evènement - SY n° 109
I. Clerc publie "Petit X" En vue - SY n° 109
l'antigymnastique Dossier "education somatique" - SY n° 109
Yoga et psychologie de M. Flak Satsang - SY n° 108
Qui a peur de qui ? Edito - SY n° 108
Krishnamurti Evènement - SY n° 108
L’obsession de la santé parfaite Tradition - SY n° 107
S’auto guérir par la yoga thérapie Thérapie - SY n° 107
Dépression et yogathérapie Dossier "Yoga et Dépression - SY n° 106
Fenêtre sur l'art Evènement - SY n° 106
Don Miguel Ruiz, la connaissance Toltèque En vue - SY n° 104
Hormone et yoga, l'alternative naturelle Thérapie - SY n° 104
Le Sama’a des derviches Dossier 'La danse' - SY n° 103
Médecine quantique la révolution Thérapie - SY n° 103
Yoga scolaire en EPS Dossier "Yoga à l'école" - SY n° 102
Disparition de Swami Satyananda Saraswati Evènement - SY n° 102
La fonction Social du Yoga par M. Flak Carte blanche à - SY n° 102
Prana et haute densité nutritionnelle Dossier - SY n° 101
Où la parole du Maître rejoint la poésie avec Fabrice Midal SY En vue - SY n° 100
L’anatomie à travers le mouvement avec Blandine Calais-Germain SY dossier Anatomie - SY n° 99
YOGA ET RELAXATION Satsang - SY n° 99
Diane Long, Vanda Scaravelli et Krishnamurti Tradition - SY n° 99
Paris Yoga vient de sortir L'évènement du mois - SY n° 98
Baptiste Marceau Entretien - SY n° 98
Bernard BOUHERET Sei Shiatsu entrevue - SY n° 96
Nous pouvons nous dépolluer. Interview de G.E. Seralini Dossier : "De l'herboristerie à l'écomédecine" - SY n° 94
YOGA ET ÉCOLOGIE Carte Blanche à Swami paratma - SY n° 94
Karma Yoga, l'instant présent-François Roux Tradition - SY n° 91
Baptiste MARCEAU, la transmission Entrevue - SY n° 91
Yoga et cancer du sein de la rubrique Actualités - SY n° 94
Rencontre avec Jacqueline Merville En vue - SY n° 122
Carte blanche à Chögyal Namkhaï Norbu Carte blanche à - SY n° 122



     
  Extrait SY n° 129 Mai 2012 rubrique Dossier
Par Audrey Miller



Joao De Deus

Audrey Lena Miller, professeur de yoga, est allée sept fois au Brésil à Abadiania. Désormais « Fille de la Casa », elle travaille comme volontaire. Elle a interviewé João de Deus pour Santé Yoga.

João de Deus : « Je ne guéris personne… »

Audrey Lena Miller, professeur de yoga, est allée sept fois au Brésil à Abadiania.
Désormais « Fille de la Casa », elle travaille comme volontaire. Elle a interviewé João de Deus pour Santé Yoga.

Santé Yoga Pourquoi après de si nombreux voyages avoir choisi Abadiania ?
Joao de Deus Abadiania est une petite ville construite sur une terre riche en quartz
naturel. L’énergie qui en émerge est très puissante. On y sent vraiment la paix et
la tranquillité. Il existe des points sur la terre, où il y a des accumulations d’énergie
pure. Et dans ces zones, la santé et la vitalité sont renforcées.
S.Y. Parlez nous de votre installation à Abadiania
J.D.D. J’y suis pour ma mission depuis 34 ans. Vous pouvez tromper les gens un
an, deux ans, mais 34 ans dans le même endroit c’est difficile ! Au commencement
je recevais pour des journées de session, là ou se trouve actuellement la Casa de la
Sopa. Puis nous avons ouvert la Casa de Dom Ignacio de Loyola où je continue ce
travail de guérison spirituelle mais « Je ne guéris personne, c’est Dieu qui guérit. »
Cet être suprême est présent partout pour tous ceux qui le demandent. Je
suis catholique mais ma mission n’est ni religieuse, ni spirite.
S.Y. Qu’est-ce que La Casa de la Sopa ( la maison de la soupe) ?
J.D.D. La première charité est de donner à manger à tous. La Casa de la Sopa offre
quatre jours par semaine de la soupe à tous. Les visiteurs étrangers apportent
des vêtements, des jeux et des livres pour les enfants. A la Casa de Dom Ignacio,
une soupe énergisée par les Entités est distribuée les trois jours de session. Elle fait
partie du traitement spirituel.
S.Y. Pouvez-vous nous parler de vos deux vies, celle qui concerne votre mission et
votre vie d’homme normal ?
J.D.D. Ma mission dure trois jours par semaine, les quatre jours restants me
permettent de me maintenir en vie. Pour contribuer aux dépenses de la Casa de Dom
Ignacio, je suis fazendeiro, propriétaire de fermes. Je visite aussi d’autres maisons
de prière plusieurs fois par an au Brésil. De plus, je suis appelé à voyager dans le
monde pour guérir.
S.Y. Quels sont vos projets pour les prochaines années et jusqu’à quel âge pensezvous
continuer votre mission ?
J.D.D. Je suis sûr que je vais travailler pour cette mission pendant encore 15 à 25 ans.
Le travail ne s’arrêtera pas plus ici que dans les autres Casas du Brésil ou à Milan où une
Maison de Dom Ignacio va être construite. Mais il est nécessaire de se faire aussi
soigner par les médecins conventionnels.
S.Y. Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles générations ?
J.D.D. Si un homme aime Dieu et s’aime aussi, il aimera son prochain, les trois
conseils deviennent alors : « aime Dieu, aime toi toi-même et aime ton prochain.»
Audrey Lena Miller, professeur de yoga, est allée sept fois au Brésil à Abadiania.
Désormais « Fille de la Casa », elle travaille comme volontaire. Elle a interviewé João de Deus pour Santé Yoga.
João de Deus avec Audrey Lena Miller João Teixeira de Farias, est né à Cachoeira da
Fumaça au Brésil. Son père est tailleur, sa mère s’occupe des enfants. Il n’ira que quelques mois
à l’école. Dès l’âge de huit ans, il commence à avoir des visions. Il ne sait alors rien des mondes
spirituel et médical. Ce n’est que plus tard qu’il acceptera sa mission : être au service de Dieu
pour guérir l’humanité.A.M.