Accueil  Articles   Contact    Je suis inscrit
                 M’inscrire dans ay&a


Articles

Le Yoga à l'école, c'est officiel interview - SY n° 143
L’ascèse, provocation ou solution ? Tradition - SY n° 129
Joao De Deus : "Je ne guéris personne...." Dossier - SY n° 129
Les Frankenstein du yoga Carte blanche à - SY n° 128
Tradition et modernité Carte blanche à - SY n° 129
L'affaire du New York Times SY 126 - Evénement - SY n° 126
Christian pisano. Postures et vacuité SY n°126 interview - SY n° 126
Un hommage à Krishnamacharya Tradition sy n°125 - SY n° 125
Maurice Daubard, l'Homme "Toumo" SY 124 - SY n° 124
Shaheeda, une rebelle chez les pachtounes SY124 - SY n° 124
Margarita Jaramillo, embauchée par l’univers en vue - SY n° 121
CARTE BLANCHE A GIORGIO CAMMARATA Le seva Carte blanche - SY n° 121
Kharikhola dans l’Everest evenement - SY n° 121
Monsoto poursuivi pour biopiraterie billet - SY n° 120
Le yoga, ses bases, son secret, et quelques idées fortes dossier - SY n° 120
Bhoga Yoga, le Yoga de l’Accomplissement tradition - SY n° 120
Deepak Chopra, le cantique du quantique en vue - SY n° 119
Michka : l’expansion intérieure dossier - SY n° 119
Festival de l’Inde en Poitou evenement - SY n° 119
Le mouvement des vagues, du corps, et de l’esprit lieu du yoga - SY n° 119
Yoga transformation et transmission dossier - SY n° 118
Romeo et Juliette au Bengale Evenement - SY n° 118
Frédéric Lenoir, le goût de transmettre En vue - SY n° 117
Yoga tibétain Tradition - SY n° 117
Un guru à Paris Evenement - SY n° 117
Eva Ruchpaul, le goût de s’émerveiller en vue - SY n° 116
pour le japon avec à babakar khane et amma carte blanche - SY n° 116
La folie du yoga nidra dossier - SY n° 116
La mort au salon evenement - SY n° 116
Joseph Meli, pionnier de la graine germée dossier - SY n° 115
Emotion -Eric Baret tradition - SY n° 115
L’arrivée des yogas made in U.S.A. evenement - SY n° 115
la présence du yoga dans notre société satsang - SY n° 115
Maja Cardot, le yoga du faire en vue - SY n° 110
médecines chinoises dossier - SY n° 114
Les avatars du yoga en Amérique évenement - SY n° 114
Le yoga des femmes lieu du yoga - SY n° 114
Olivier Clerc, une hygiène du coeur en vue - SY n° 113
François Brousse son yoga de libération eveilleur - SY n° 113
La grande relaxation tradition - SY n° 113
Yves Mangeart nous a quittés evenement - SY n° 113
Chamanisme du 3ème millénaire billet d'humeur - SY n° 112
le yoga de la non dualité en vue - SY n° 112
Lalla poète mystique du Cachemire carte blanche à - SY n° 112
Le yoga peut-il servir à la guérison ? Satsang - SY n° 111
Mal de dos, rage de dents... Thérapie - SY n° 111
La saison du scorpion Carte blanche à - SY n° 111
Ressources de la méditation selon J. Castermane Carte blanche à - SY n° 109
vibrations planétaires Evènement - SY n° 109
I. Clerc publie "Petit X" En vue - SY n° 109
l'antigymnastique Dossier "education somatique" - SY n° 109
Yoga et psychologie de M. Flak Satsang - SY n° 108
Qui a peur de qui ? Edito - SY n° 108
Krishnamurti Evènement - SY n° 108
L’obsession de la santé parfaite Tradition - SY n° 107
S’auto guérir par la yoga thérapie Thérapie - SY n° 107
Dépression et yogathérapie Dossier "Yoga et Dépression - SY n° 106
Fenêtre sur l'art Evènement - SY n° 106
Don Miguel Ruiz, la connaissance Toltèque En vue - SY n° 104
Hormone et yoga, l'alternative naturelle Thérapie - SY n° 104
Le Sama’a des derviches Dossier 'La danse' - SY n° 103
Médecine quantique la révolution Thérapie - SY n° 103
Yoga scolaire en EPS Dossier "Yoga à l'école" - SY n° 102
Disparition de Swami Satyananda Saraswati Evènement - SY n° 102
La fonction Social du Yoga par M. Flak Carte blanche à - SY n° 102
Prana et haute densité nutritionnelle Dossier - SY n° 101
Où la parole du Maître rejoint la poésie avec Fabrice Midal SY En vue - SY n° 100
L’anatomie à travers le mouvement avec Blandine Calais-Germain SY dossier Anatomie - SY n° 99
YOGA ET RELAXATION Satsang - SY n° 99
Diane Long, Vanda Scaravelli et Krishnamurti Tradition - SY n° 99
Paris Yoga vient de sortir L'évènement du mois - SY n° 98
Baptiste Marceau Entretien - SY n° 98
Bernard BOUHERET Sei Shiatsu entrevue - SY n° 96
Nous pouvons nous dépolluer. Interview de G.E. Seralini Dossier : "De l'herboristerie à l'écomédecine" - SY n° 94
YOGA ET ÉCOLOGIE Carte Blanche à Swami paratma - SY n° 94
Karma Yoga, l'instant présent-François Roux Tradition - SY n° 91
Baptiste MARCEAU, la transmission Entrevue - SY n° 91
Yoga et cancer du sein de la rubrique Actualités - SY n° 94
Rencontre avec Jacqueline Merville En vue - SY n° 122
Carte blanche à Chögyal Namkhaï Norbu Carte blanche à - SY n° 122



     
  Extrait SY n° 124 Janvier 2012 rubrique SY 124
Par Isabelle Clerc



L'Homme "Toumo" de l'Himalaya

Né en 1930 à Paray le Monial, Maurice Daubard, aussi appelé yogi des extrêmes, invite inlassablement chacun à se dépasser lui-même. Pour l’y aider, il transmet depuis des années une pratique secrète du bouddhisme Vajrayana : Toumo. Une puissante technique qui consiste à activer son feu intérieur pour repousser ses limites de résistance au froid.


Après des années marquées par la souffrance (pleurésie, scoliose), Maurice Daubard rencontre le yoga, par le biais d’un ancien missionnaire, prêtre chrétien du sanatorium où il se trouve. Ce prêtre a séjourné en Inde. Il lui enseigne les bases du yoga et lui recommande certaines lectures parmi lesquelles Alexandra David-Neel, « Mystiques et magiciens du Tibet ».  Sa vocation était née. Aujourd’hui nous lui demandons de nous  parler de la vie, la mort, l’amour…
Santé Yoga Qu’est-ce que l’amour pour vous ?
Maurice Daubard Il y a deux amours : celui du Christ dont il faudrait s’inspirer dans nos relations.  Le Christ est mon guru. J’hésitais à en parler. Mais quand j’en ai parlé au Tibet,  les Rinpoché (litt. : précieux) ont joint les mains et m’ont dit que je n’avais besoin de personne d’autre. Il peut m’arriver de douter. Le doute et la foi sont indissolubles. Il faudrait parvenir à aimer dans le détachement. Mais le jour ou la femme que l’on aime s’en va, on est au bord de la haine. Peut-être souffre-t-on surtout dans son amour propre. Je crois que l’on n’a pas encore compris le message du Christ. Quand je demande aux gens : « Vous préférez aimer ou être aimés ? », ils préfèrent en général être aimés. La réponse qui devrait jaillir, c’est aimer. L’amour est difficile. Et je ne suis pas si bien placé pour en parler, ma vie affective n’étant pas une grande réussite. On voit toujours ce que l’on donne, pas ce que l’on a reçu. J’essaye d’oublier ce que je donne pour voir ce que j’ai reçu. Comme l’amour, le chemin de l’exaltation est difficile.
S.Y. Qu’est-ce que l’exaltation ?
M.D. Quand je sors de Toumo, le mot qui me vient c’est celui d’exaltation. Ce mot a différents sens. Le premier, c’est la foi, puis vient la fermeté. Si l’on n’est pas ferme, l’on devient bipolaire. L’exaltation se manifeste par l’étincelle dans le regard, la fluidité du geste, le timbre de la voix. Elle donne envie de se dévouer. C’est le meilleur moyen de se désintéresser de soi-même.   L’exalté ne fait pas l’autruche, il s’engage sur le chemin. Chacun a son Himalaya. Mais seul celui qui a voyagé sur le chemin porte l’exaltation du chemin. De nos jours, on fait plus de Jnana Yoga que d’expériences soi-même. On parle… Celui qui a connu Dieu n’a pas besoin de phrases académiques. Son cœur déborde.
S.Y. Avez-vous peur de la mort ?
M.D. : Oui, j’ai peut-être envie de vivre encore beaucoup de choses. Si l’on perd la créativité, c’est la sénilité qui vient en nous. Ce n’est pas une question d’âge.  Mais quand même quand j’ai eu  80 ans, j’ai commencé à me sentir de l’autre côté de la barrière. « Marchez plus vite ! », c’est cela que je me permets de dire aux personnes âgées. Chez nous, c’est le médicament qui fait vivre les gens, ce n’est pas normal d’être ainsi toujours à l’affut du médicament et du médecin. On devrait rester serein en vieillissant. Au Tibet, où je suis retourné à 76 ans, les vieillards sont vénérés. Là-bas, j’étais vénéré. En France, on n’a pas de repère. Avant le Tour de France, j’ai entendu un homme de 100 ans dire : « Je ne fais plus le Tour de France, je ne fais plus que 7000 kilomètres par an ». J’essaye de construire l’Homme de l’avenir, un homme qui ne serait plus rejeté.
S.Y. La méditation vous aide-t-elle dans votre tâche?
M.D. Je ne suis pas encore méditant. Je suis dans le Karma Yoga, détaché des fruits de l’action. Se mettre en méditation, c’est aussi un Himalaya mais ce n’est pas le mien. Pour les Tibétains, les civilisations modernes sont des voies sans issue que, peut-être, la méditation pourra ouvrir..